Parasol chauffant au gaz ou à l’électricité ?

Vous désirez prolonger vos soirées de détente à l’air libre, dans votre jardin ou même à la terrasse ? Investissez dans un parasol chauffant. Disponible en plusieurs formes, ils peuvent être mis sur pied, fixés au mur, suspendus. Leur capacité de chauffe est étroitement liée à la technologie de fonctionnement utilisée. Ainsi, les modèles sont disponibles au gaz ou à l’électricité. Lequel choisir ? Au gaz ou à l’électricité ?

Quel parasol chauffant pour quelle utilisation ?

Il est important que vous fassiez le choix du parasol selon l’usage auquel vous le destinez. Si vous désirez vous en servir dans votre commerce généralement dans un restau, sur la terrasse d’un café par exemple, le mieux serait d’opter pour un modèle fonctionnant au gaz. Le chauffage avec ces modèles est continu et de plus ils permettent de réchauffer une importante surface. Si vous prévoyez en disposer dans un jardin ou sur une terrasse ouverte par exemple, il demeure la bonne affaire. Capable de couvrir plus de 20 m², il répondra mieux aux besoins de chauffage extérieur.

Si par contre l’espace à réchauffer est réduit, inférieur à 20 m², dans le cadre d’un chauffage d’appoint, le parasol électrique est le plus indiqué. Silencieux, il trouve sa place sur une petite véranda, une tonnelle, sur un balcon et même une pergola.

Apprenez à connaître les dangers de certains parasols chauffants.

La solidité et mobilité

Un critère très important. Un parasol chauffant au gaz pèse dans les 13 kg minimum. Ce poids peut atteindre les 30 kg. La prise au sol est donc excellente et l’appareil résistera aux vents forts. Par contre lourds, ils ne sont pas aisés à déplacer. Tout le contraire des modèles électriques qui peuvent aussi bien trouver leur place sur une terrasse que dans un intérieur, facile à déplacer et à utiliser.

La performance

La chaleur propagée par le parasol électrique est rapide et recouvre la pièce en un temps record. Plus écologique, la chaleur est diffusée par rayonnement infrarouge. La teneur en dioxyde de carbone est ainsi nulle et en plus il est très silencieux pour un paisible moment de détente. Exprimée en kW, la consommation sur ces modèles est garante de la puissance de chauffe. Pour exemple, celle-ci peut atteindre les 3 kWh pour une pièce inférieure ou égale à 10 m².

Sur un parasol chauffant au gaz, la chaleur se propage progressivement, mais de façon intense grâce à deux pièces capitales : le brûleur et le réflecteur. La puissance énergétique dégagée peut aller jusqu’à 13 000 watts.

Rendez-vous sur notre site dédié pour un chauffage extérieur efficace.

L’entretien

Les deux présentent pratiquement la même facilité d’entretien. Le brûleur et le réflecteur sont les deux pièces à régulièrement nettoyer pour un bon fonctionnement de votre parasol. Pour cela, servez-vous d’un chiffon enduit de détergent ou d’autre solution non abrasive à passer sur les pièces. Un chiffon sec pourra facilement terminer le travail.

Et pour se chauffer efficacement même à l’intérieur, découvrez comment installer un chauffage à inertie.

Inconvénients de chaque modèle

Les modèles au gaz dégagent du dioxyde de carbone et ne peuvent par conséquent être utilisés qu’à l’extérieur avec une bonne ventilation. Lourds et inflammables, ils doivent être gardés hors de la portée des enfants et des sources d’inflammation. Les modèles électriques en ce qui les concerne ne sont pas indiqués pour un environnement humide.

Le budget

Choisir un parasol chauffant dépend également du budget dont vous disposez. Les modèles au gaz, vu leur performance largement supérieure à ceux électriques sont naturellement les plus cher.

Laisser un commentaire